Journée mondiale des MICI

Mercredi 19 mai 2021, la Journée mondiale des MICI porte la voix des personnes atteintes de la maladie de Crohn ou de rectocolite hémorragique (RCH). Coup de projecteur sur les membres de Clubster NSL impliqués dans l’innovation autour des maladies inflammatoires chroniques intestinales.

CHU DE LILLE

Huit nouvelles Fédérations Hospitalo-Universitaires viennent d’être labellisées et installées au sein de l’Inter région Nord-Ouest pour une période de 5 ans. Elles émanent de l’appel à projet porté par le groupement de coopération sanitaire G4, composé des CHU d’Amiens, Caen, Lille et Rouen, et qui a associé pour l’occasion l’Inserm ainsi que les partenaires universitaires de l’Inter région Nord-Ouest. L’enjeu est d’amplifier la dimension interrégionale et interdisciplinaire de la recherche. Le CHU de Lille, contribue à sept FHU, dont le projet PRECISE en tant que porteur.

Santé de précision dans les maladies inflammatoires complexes « PRECISE »

CHU de Lille – Pr David LAUNAY

PRECISE porte d’une part sur la résistance aux biothérapies et traitements ciblés des patients atteints de maladies inflammatoires chroniques (digestives, respiratoires, rhumatologiques, neurologiques, dermatologiques et systémiques) et d’autre part sur leurs complications (infection, fibrose et cancer).

« Les maladies inflammatoires chroniques se déclarent le plus souvent chez des sujets jeunes avec un impact majeur au niveau personnel, professionnel, économique et social, altérant la qualité de vie et entraînant un handicap fonctionnel majeur. De plus, elles sont responsables d’une surmortalité précoce. PRECISE ambitionne de révolutionner la prise en charge de ces patients en faisant entrer ces maladies dans l'ère de la médecine de précision. PRECISE s'inscrit ainsi dans la suite de la FHU IMMINeNT dont l'effet levier et structurant a été largement souligné et reconnu, notamment lors de son évaluation HCERES. Cette expérience acquise sera précieuse pour le succès de la FHU PRECISE. »

Pr David LAUNAY, Coordonnateur du FHU

GNOSIS BY LESAFFRE

Des millions de personnes souffrent de troubles gastro-intestinaux fonctionnels en France et jusque 40% de la population mondiale selon certaines études. Ces troubles peuvent avoir un impact important sur le quotidien et affecter la qualité de vie. Ils se caractérisent par des symptômes gastro-intestinaux courants tels que les douleurs abdominales et les ballonnements associés à des troubles du transit. Les symptômes caractéristiques des troubles gastrointestinaux fonctionnels sont également présents chez une proportion importante de personnes présentant une maladie inflammatoire chronique de l’intestin.

C’est pour offrir une solution complète que Gnosis by Lesaffre a développé il y a plus de 10 ans la levure probiotique Saccharomyces cerevisiae CNCM I-3856. Cette souche unique et brevetée a été étudiée dans 4 essais cliniques réalisés sur plus de 1100 volontaires. Ces études ont permis de démontrer les bénéfices de cette levure probiotique sur les douleurs abdominales et les ballonnements ainsi que sur les troubles du transit, en cas de constipation ou de diarrhée.

De plus, une amélioration significative de la qualité de vie a été mesurée chez les volontaires ayant reçu la levure S.cerevisiae CNCM I-3856 pendant 8 semaines.

S.cerevisiae CNCM I-3856, une solution complète pour retrouver un confort digestif optimal.

INFINITE U1286 INSERM | UNIV LILLE | CHU LILLE

L’objectif de cette unité de recherche translationnelle est de comprendre les mécanismes de l’inflammation et de mettre en place de nouvelles solutions diagnostiques et thérapeutiques. En particulier dans le domaine des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), l’unité INFINITE s’intéresse au rôle de l’environnement dans la survenue des processus inflammatoires. Pour atteindre ces objectifs, INFINITE développe une recherche translationnelle et multidisciplinaire. Les travaux visent à mettre en évidence les facteurs de risque environnementaux impliqués dans le développement des MICI, en se concentrant sur les effets des polluants atmosphériques et des contaminants alimentaires.

Ainsi, INFINITE a pu montrer les effets délétères de l’aluminium, additif couramment utilisé dans l’alimentation (Article 1 : 10.1038/mi.2013.78 | Article 2 : 10.1016/j.fct.2016.03.008 | Article 3 : 10.1016/j.jcmgh.2018.09.012) de la déoxynivalénol, une mycotoxine fréquemment retrouvée dans les céréales (Article 4 : 10.1007/s00204-018-2228-6) et de la pollution atmosphérique particulaire (Article 5 : 10.1186/s12989-017-0227-z , 10.1016/j.scitotenv.2020.143718 ) dans des modèles expérimentaux animaux de MICI. Fort de notre proximité avec les cliniciens, notre projet s’intéresse également à déterminer la vulnérabilité des patients atteints de MICI à ces expositions environnementales.

IMABIOTECH

Forte de son expertise et utilisant ses différentes plateformes d’imagerie spatiale couvrant l’ensemble du spectre des biomarqueurs, ImaBiotech, société fondée en 2017, offre des solutions innovantes multimodales de stratification d’individus à différent stade de maladies inflammatoires. La société à travers son équipe scientifique experte facilitant le développement d’algorithme d’intelligence artificielle et prenant en compte les données multimodales métaboliques, protéomiques et génomiques, réalise un profilage moléculaire spatial profond des tissus afin de produire des signatures prédictives dans des maladies inflammatoires. Tournée vers une offre de médecine personnalisée pour la stratification de patient dans les essais cliniques, ImaBiotech facilite ainsi les analyses dans ces maladies à caractères variables et redéfinie la caractérisation de phénotypes pronostics et prédictifs dans le contexte de développement de médicament toujours plus complexes.

INRAE

INRAE, l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, est issu de la fusion entre l’Inra, Institut national de la recherche agronomique, et Irstea, Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture. Il est le premier organisme de recherche spécialisé sur ses trois domaines scientifiques.

Au sein de l’institut Micalis (unité mixte de recherche associant INRAE, AgroParisTech et l’Université Paris-Saclay), le pôle « Ecosystèmes Alimentaires et Digestifs » considère les écosystèmes microbiens complexes de l’Aliment et de l’Intestin Humain en tant qu’éléments déterminants du maintien de la qualité des aliments et de la santé. Au-delà de la compréhension de l’impact des microorganismes alimentaires et/ou intestinaux sur la physiologie intestinale du sujet en bonne santé, les travaux s’étendent à la compréhension du rôle du microbiote commensal dans des pathologies chroniques, graves, fréquentes et/ou incurables, d’étiologie le plus souvent indéterminée.

INNOBIOCHIPS

Société de diagnostic implantée sur le parc Eurasanté, Innobiochips est spécialisée dans le développement d’outils de diagnostic Haute Définition basés sur une technologie propriétaire. Innobiochips produit aujourd’hui des dispositifs de diagnostic dédiés au domaine de la transplantation et des maladies infectieuses (COVID19). La définition de profils sérologiques complets et hautement résolus offre de nouvelles perspectives dans le cadre d’approches diagnostiques complexes, particulièrement lorsqu’un biomarqueur seul ne permet pas de caractériser un patient. Aussi, Innobiochips est active dans le domaine des MICI par le développement de dispositifs de diagnostic Haute Définition. Les premiers résultats ont montré que l’approche multiplexe permettait d’atteindre des performances supérieures aux tests en place.

PAR’IMMUNE

Par’Immune développe des traitements innovants contre les maladies inflammatoires chroniques invalidantes et en premier lieu les MICI. Son candidat médicament initial est le fruit de plusieurs années de recherches scientifiques conduites au sein de laboratoires de recherche lillois. 

L’innocuité de son candidat médicament a été validée et les preuves initiales de son activité thérapeutique ont été obtenues dans le cadre d’un essai clinique chez des patients souffrant de la maladie de Crohn.

Actuellement, Par’Immune a la vocation d’apporter la preuve d’efficacité de son traitement dans le cadre de nouveaux essais cliniques autant chez les patients souffrant de la maladie de Crohn que ceux affectés par la rectocolite hémorragique.

PRODIGEST

ProDigest est leader dans le développement de modèles de laboratoire uniques du tractus gastro-intestinal humain et animal (SHIME®). Ces modèles permettent d’obtenir un aperçu unique des processus intestinaux associés au sort intestinal d’un principe actif et de son lien avec la santé de l’hôte. ProDigest est actif dans le monde entier en tant que fournisseur de services pour les entreprises alimentaires et pharmaceutiques. Le SHIME a été récemment adapté pour simuler les conditions des patients atteints de MICI (« IBD-SHIME »). Dans l’étude de validation, nous avons testé 4 donneurs MICI et 4 donneurs sains pendant 12 jours. Les communautés microbiennes des 2 groupes étaient nettement différentes et l’utilisation d’inocula fécaux appropriés a donné lieu à des communautés microbiennes en dysbiose en termes de composition du microbiote et de production de métabolites. Le « IBD-SHIME » peut être utilisé pour évaluer l’impact de principes actifs sur l’activité et la composition du microbiote des patients atteints de MICI et, lorsqu’il est couplé à la co-culture de lignées cellulaires, pour évaluer l’impact au niveau de la perméabilité de la barrière intestinale et des marqueurs inflammatoires.

ROQUETTE

Créée en 2017, la Fondation Roquette pour la Santé, sous égide de la Fondation de France, est entièrement dédiée aux domaines de l’alimentation, de la nutrition et de la santé. Elle accompagne des projets variés, en lien avec les trois principes qui guident ses pas au quotidien : partager les savoirs, changer les comportements et croire au progrès. Ce dernier principe permet à la Fondation d’encourager la recherche médicale pour prévenir, guérir, éviter la diffusion des maladies et contribuer ainsi à la bonne santé des femmes et des hommes dans le monde.

Depuis 2018, elle soutient la Fondation DigestScience, qui intervient dans de nombreux domaines concernant les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) : recherche, soin, formation, éducation, information à destination des professionnels de santé, des scientifiques et des malades. DigestScience est la première fondation d’utilité publique entièrement dédiée à la recherche sur les pathologies digestives et la nutrition. Elle s’appuie sur des programmes de recherche ambitieux, donnant des moyens importants aux équipes sélectionnées pour réaliser leurs investigations. Le projet HEROIC (Highlighting EnviROnmental features in epIdemic areas of Crohn’s disease) en fait partie. Cette vaste étude épidémiologique vise à identifier les causes environnementales de la maladie de Crohn et mettre ensuite au point des traitements pour guérir les malades. La Fondation Roquette soutient ce projet, car elle est convaincue que les études scientifiques permettront à terme d’améliorer la vie des malades atteints par des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, comme la maladie de Crohn.

UNILASALLE

Parce que la santé passe aussi par l’assiette, UniLaSalle, Pôle d’Enseignement Supérieur et de Recherche, forme des ingénieurs capables de répondre aux nouveaux défis des liens entre l’alimentation et la santé, avec une alimentation durable, solidaire, adaptée aux besoins spécifiques de chacun, et favorable à la santé pour tous. Ceci est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de maladies chroniques non transmissibles et notamment des MICI. La qualité de la diète et son adaptation en fonction des poussées inflammatoires et des phases de rémission sont primordiales pour améliorer le confort et la santé du patient. 

Les équipes de recherche étudient l’impact de la micronutrition ou d’ingrédients fonctionnels, mais aussi de la transformation des aliments, sur l’apparition ou l’évolution de ces maladies au travers d’approches précliniques et cliniques : effets protecteurs de fer ferrique ou de polyphénols sur la survenue d’épisodes inflammatoires caractéristiques des MICI (Projets FEROR et CAPSANTIOX) ; impact des modalités de cuisson des aliments sur l’apparition de poussées inflammatoires (projet ETAMIN). 

Les travaux visent aussi à proposer des adaptations nutritionnelles et culinaires pour les patients souffrant de MICI. UniLaSalle s’appuie cette expertise scientifique pour former nos apprenants à l’importance de l’accompagnement des malades en leur proposant une alimentation personnalisée et intervient aussi auprès des professionnels de santé et des patients eux-mêmes au travers de conférences et d’ateliers culinaires customisés.