Découvrez l’un des membres du réseau : Surgiris

Rencontre avec Daniel MICUCCI – Président de Surgiris

« Notre vocation est de repousser les limites du progrès technique ! Notre propre bureau d’étude interne travaille en permanence sur de nouvelles innovations pour répondre aux problématiques de nos clients. Chaque année, 15% de notre chiffre d’affaire est réinvesti dans la R&D ».

Spécialiste d’éclairages opératoires, découvrez le nouveau défi que se lance Surgiris pour les années à venir… Nous leur souhaitons beaucoup de succès !

Pouvez-vous nous expliquer, en quelques mots, la finalité de votre entreprise ? 

Depuis 19 ans, Surgiris conçoit, fabrique et commercialise des éclairages opératoires, des colonnes de distribution et des bras plafonniers pour plateaux techniques.

Surgiris est une entreprise Française, quelle est votre position concernant l’international ?

Spécialiste de la lumière, Surgiris est le leader en France de l’éclairage chirurgical dans les hôpitaux publics ; présent dans 50 pays, sa position à l’internationale est solide.

Depuis ses débuts, l’entreprise est extrêmement tournée vers l’international. A ce jour, la répartition des ventes se fait pour 65% à l’export et 35% en France.

Nous exportons à l’international des produits Français. Basé à Croix, nous avons une forte volonté de rester industriel sur le territoire Français et faisons appel a plus de 80% de fournisseurs Français. Aujourd’hui le MADE IN FRANCE n’a pas encore l’aura du MADE IN GERMANY mais il est gage de qualité et apporte la sérénité concernant le produit.

Quels sont vos défis/enjeux sociétaux ?

En ce qui concerne l’écologie, au-delà de notre abonnement à l’énergie verte et notre implication dans recyclum, le développement durable est intégré dans la conception et le développement de nos produits.

Nous avons également une politique de bien-être au travail, nous n’avons, d’ailleurs, pas attendu que cela devienne un sujet à la mode pour le mettre en pratique. Ce sont des choses naturelles, qui découlent du bon sens. Notre communication interne et nos différentes actions font de Surgiris une entreprise où les collaborateurs sont contents de s’impliquer. La bienveillance reste une vertu essentielle pour avancer.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_column_text]

Quels sont vos prochains projets ?

Jusqu’à aujourd’hui, Surgiris était présent en support dans le domaine médical, à l’avenir nous voulons aller plus loin ! Notre volonté est de garder la base historique mais de faire entrer Surgiris dans une nouvelle ère : celle du traitement médical.

Le virage que nous prenons a pour objectif de traiter en concevant de nouveaux dispositifs médicaux. Plusieurs projets sont actuellement en cours en photothérapie et en luminothérapie.

Un projet a été lancé en 2019 pour soigner la kératose actinique (un marqueur de surexposition solaire et de risque de cancer cutané). L’objectif ici est d’améliorer l’existant, une crème photosensible est appliquée sur les lésions, ensuite la zone traitée est exposée à une lumière qui active la crème photosensibilisante. Ce traitement est silencieux et sans douleur.

Notre second projet, à très court terme, est de développer un traitement contre la jaunisse du bébé (la jaunisse est une maladie qui rend la peau et le blanc des yeux des nouveau-nés jaunâtre en raison d’une grande production de bilirubine ou de la difficulté du foie à s’en débarrasser rapidement). Nous sommes actuellement en phase d’étude sur ce sujet.

Pourquoi êtes-vous membre de Clubster NSL, qu’est-ce que cela vous apporte et qu’apportez-vous aux autres membres ? 

Pour moi, Clubster NSL représente l’échange : on y vient pour y ‘donner’ et ‘prendre’. Nous y trouvons des expertises techniques, des expertises commerciales, nous partageons avec des partenaires locaux… Il est donc normal de partager son expérience et de transmettre le savoir acquis au fil des années lors de colloques, de formations ou encore à l’occasion de soirées networking. La mixité des entreprises membres dans les domaines de la nutrition et de la santé, en fait sa richesse. Quelle que soit la taille de l’entreprise ou son ancienneté, nous avons tous à apprendre les uns des autres dans notre écosystème.

Comment définiriez-vous Clubster NSL en 3 mots ?

  • Echange
  • Collaboration
  • Bienveillance

Pour en savoir plus : surgiris.com