Appel à projets « Besoins alimentaires de demain »

Contexte

Dans le cadre du PIA 4 et de France 2030, le gouvernement a annoncé le 5 novembre dernier deux stratégies d’accélération afin de soutenir la Food Tech et Agri Tech.

Cet appel à projets s’inscrit dans la première stratégie d’accélération « alimentation durable et favorable à la santé » et sera accompagné par d’autres mesures comme des « Grands Défis » ou des programmes et équipements prioritaires de recherche (PEPR).

Objectifs

Cet AAP a pour objectif d’accompagner les entreprises dans leurs démarches environnementales vertueuses tout en faisant de l’alimentation le premier composant de la santé.

Projets attendus

Les thématiques d’intervention sont les suivantes :

  • Le développement d’aliments plus sains, plus durables et répondant aux attentes des consommateurs, en termes de modes de consommation, de qualité nutritionnelle, de goût et de naturalité. Avec notamment la mise en œuvre de nouvelles sources de protéines (végétales, insectes, algues), et en faisant appel à la fermentation comme méthode de conservation ;
  • La mise au point de process innovants mobilisant les nouvelles technologies au service de la qualité et de la sécurité de l’alimentation, adaptés aux chaînes de production de l’industrie agroalimentaire et à la demande de flexibilité et de personnalisation de l’alimentation et limitant les impacts sur l’environnement (énergie, déchets, coproduits), pour réussir la transition numérique et gagner en compétitivité ;
  • Les problématiques d’alimentarité des emballages, dans un contexte de forte évolution des exigences réglementaires et d’attentes croissantes de la part des consommateurs.
  • Les nouveaux outils destinés à guider les différents acteurs de la chaîne alimentaire vers des comportements plus vertueux et à améliorer la traçabilité et la transparence de l’information du consommateur, s’appuyant sur des systèmes d’information nutritionnelle avancée et sur de nouvelles méthodes d’évaluation de la durabilité des produits.

Ces différents axes permettront d’augmenter l’offre de produits : favorable en matière de santé pour tous les types de consommateurs ; permettant de faire de la nutrition préventive (avec le microbiote notamment) ; avec des recettes ciblées destinées à des publics présentant des pathologies ou besoins spécifiques. Ces produits seront également issus de démarches environnementales supérieurs ; issues de circuits courts et bénéficieront d’une traçabilité.

Porteur et consortium :

  • Projets individuels
    • Startups, des PME, des ETI ou des grandes entreprises plus exceptionnellement ;
    • Durée indicative maximum de 48 mois ;
    • Valider des preuves de concept, lever des verrous technologiques, développer des prototypes ou accélérer le passage du laboratoire à l’échelle industrielle (« scale-up ») ;
    • Assiette de dépenses totales d’un montant supérieur à 500k €.
  • Projets collaboratifs
    • Portés par une entreprise, quelle que soit sa taille, et associant un ou plusieurs partenaires (entreprises, instituts techniques et/ou organismes de recherche, associations, etc.) (6 partenaires maximum) ;
    • Durée indicative de 5 ans ;
    • Soutenir le développement de produits ou services innovants et à haute valeur ajoutée, ou de démontrer la viabilité organisationnelle et technicoéconomique des innovations dont les principaux verrous technologiques ont été levés, en attestant de leur efficacité et de leur soutenabilité en conditions réelles. Les prototypes ou démonstrateurs développés sont destinés à accélérer le passage du laboratoire à l’échelle industrielle (« scale-up ») ;
    • Assiette de dépenses totales d’un montant supérieur à 2M €.

TRL à atteindre : entre 7 et 9

Nature du financement

Pour les activités économiques

Le taux d’aide s’applique de la façon suivante :

Nature de l’aide :

  • Subvention à hauteur de 60% pour les dépenses de « Développement expérimental » ;
  • Subvention à hauteur de 75% pour les dépenses de « Recherche industrielle ».

Une justification étayée devra être faite pour les « Recherches Industrielles ».

Pour les activités non économiques

Financement pour organismes de recherche et assimilés 100% des coûts marginaux ; collectivités locales et assimilés 50% des coûts complets.

Processus et calendrier

  • Dépôt d’un dossier de candidature complet
  • Relèves de dossiers pendant aux dates suivantes :
    • 13 décembre 2021
    • 9 mars 2022
    • 8 juin 2022
  • Présélection
  • Auditions pour projets collaboratifs et individuels supérieurs à 2M€
  • Instruction approfondie
  • Sélection finale du projet
  • Contractualisation

Attention : Possibilité d’arrêt de l’AAP de façon anticipée en cas d’épuisement des moyens financier affectés

La labellisation par un ou plusieurs pôles de compétitivité sera prise en compte favorablement pour juger de la pertinence des projets, notamment quant à leur caractère innovant, leur solidité technique et quant au caractère stratégique pour la performance de l’écosystème ou de la filière.

 

Plus d’informations : https://www.bpifrance.fr/nos-appels-a-projets-concours/appel-a-projets-besoins-alimentaires-de-demain